Partager
Medef

Nos positions

Le Crédit impôt recherche (CIR), pilier de la R&D

Le Crédit impôt recherche (CIR) a pour objectif d'améliorer l'innovation et la compétitivité des entreprises. C'est un dispositif important pour la recherche française. Le CIR répond pour l’essentiel aux objectifs du législateur : son impact macroéconomique est réel et reconnu par de nombreuses études économiques. Il a permis « de contrecarrer à court terme les effets dépressifs de la crise de 2008-2009 mais a aussi contribué à redresser un effort de R&D qui tendait à s’atténuer du fait du processus de désindustrialisation observé en France ces dernières années ». (France Stratégie - Impact du CIR mars 2019).

Le CIR est un atout de compétitivité. Il présente un double avantage. Il compense à la fois le poids des prélèvements obligatoires pesant sur la masse salariale des chercheurs et il maintient les centres de recherche en France :

  • Sans le CIR, le coût des chercheurs français serait le plus élevé de l’OCDE juste derrière les Etats-Unis
  • Grâce au CIR, le coût du chercheur français est inférieur d’environ 25% à la moyenne de l’OCDE. Il est inférieur de 22% à celui de l’Allemagne et à 18% à celui du Royaume-Uni. (Source : Enquête annuelle de l’ANRT)
  • Il fait des émules dans la quasi-totalité des pays de l´OCDE. L’Allemagne était l’un des 5 des 36 pays de l’OCDE à ne l'avoir pas encore mis en place. Elle introduit un équivalent en janvier 2021
    Pour en savoir plus
Dans la même rubrique

Nos positions

La Commission européenne a présenté le paquet brevet le 27 avril 2023, comprenant trois séries de projets de règlement axés sur l'extension de la durée des brevets, les licences obligatoires en cas de crise majeure européenne et la gestion des brevets essentiels à une norme.